Article Courrier de Laval

Une équipe de Laval dans la nouvelle ligue de football féminin. - Par Nicholas Pereira le 24 février 2024

La Ligue féminine de football mineure du Québec (LFFMQ) aura cinq équipes lors de sa saison inaugurale, dont l’une provenant de Laval.

David Champagne, qui s’occupe de l’équipe, est l’un des instigateurs principaux de ce projet.

«L’an dernier, Gatineau jouait dans la ligue ontarienne, explique-t-il. J’amenais ma fille là-bas deux fois par semaine, car elle jouait pour cette équipe. En revenant sur l’autoroute 50, je me suis demandé pourquoi nous n’avions pas cela au Québec. J’ai donc amené l’idée aux autres membres et on a décidé de lancer la ligue.»

Jusqu’à présent, les filles qui souhaitaient jouer au football contact devaient partager le terrain avec les garçons.

«Certaines filles sont capables de jouer avec les gars, mais, rendu à 12, 13 ou 14 ans, ça devient plus difficile, poursuit M. Champagne. Parfois, elles sont mises sur les lignes de côté et sont juste là par parure. Nous étions tannés que les filles ne puissent pas avancer.»

Format

Pour cette première saison, les cinq équipes seront les Cobras de Laval, le Blitz de Montréal, les Wildcats de la Rive-Nord, les Jaguars de la Rive-Sud et les Valkyries de Gatineau.

Chaque équipe devra aligner entre 18 et 25 joueuses.

À tous les week-ends, quatre des cinq formations du circuit seront regroupées à un même endroit pour disputer des matchs. La cinquième équipe qui ne jouera pas sera en pause jusqu’à la semaine suivante.

«L’objectif de faire jouer tout le monde au même endroit est de faire le plus de promotion possible. Nous allons commencer à Gatineau à la fin avril, car c’est en quelque sorte la première équipe qui a été créée puisqu’elle existait l’an passé.»

Les matchs seront disputés sous une formule de six joueuses contre six, comme c’est le cas lors des compétitions nationales organisées par Football Canada.

Vision

David Champagne précise que des discussions ont eu lieu avec les clubs de Trois-Rivières et Québec pour ajouter plus d’équipes au circuit, mais celles-ci n’ont pas abouti pour la saison inaugurale.

Il croit toutefois que la ligue pourra se développer rapidement au cours des prochaines années.

«On a un gros bassin avec des joueuses plus jeunes qui aimeraient faire partie de la ligue, assure-t-il. Il y a aussi des filles de 18 ans qui veulent participer. On est en train de voir ce qu’on peut faire, mais on pourrait faire un U16 dans le futur.»

L’équipe lavalloise est d’ailleurs toujours à la recherche de joueuses pour compléter son alignement. M. Champagne précise que toutes les filles qui veulent jouer de façon récréative sont les bienvenues.

«Je suis censé avoir 11 inscrites pour l’instant, détaille-t-il. Nous faisons des kiosques dans les écoles de la région et nous nous entraînons tous les dimanches entre 14h et 15h30. Les filles qui veulent venir essayer peuvent le faire gratuitement avant la saison.»

Une clinique de football organisée par le Blitz de Montréal aura également lieu le samedi 2 mars, entre 14h et 16h, au Stade Hébert, à Montréal. Des membres des Cobras seront sur place pour rencontrer les joueuses intéressées.